Sophie Luline

La spontanéité palpable.

Le travail de Sophie Luline est très personnel et n’est manifestement fondé ni sur une formation, ni sur une approche académique traditionnelle. Elle a longtemps utilisée la céramique en amateur comme moyen d’expression, mais la passion a finalement été plus forte que la raison. Après avoir été collaboratrice d’architectes, elle s’installe en Savoie, comme céramiste en 2011. Après quelques années de recherches personnelles autour de la haute température pour travailler le grès et la porcelaine, son style s’affirme.

Lorsqu’une inspiration lui vient Sophie la dessine : « Esquisser c’est explorer le possible, cela permet de visualiser la pièce et de se poser les questions quant aux contraintes techniques. Certaines pièces passent par le domaine des songes avant de prendre forme sur le papier. Mais une fois que je suis les mains dans l'argile, tout se déroule naturellement. Le geste juste vient dans une sorte d’euphorie, comme porté par un flux. Tout en travaillant la matière, je reçois d'autres idées, et je suis alors poussée par une énergie souvent à l’origine de mes créations les mieux réussies. »

Elle travaille principalement avec la porcelaine qu’elle affectionne pour sa douceur et ses exigences techniques, qu’elle combine parfois avec le grès pour obtenir des contrastes. « Je suis toujours à la recherche du geste spontané, celui acquis par l’expérience mais qui semble comme naturel, et qui donne vie à la pièce. »

Ces céramiques peuvent être très colorées à l’aide d’engobes et d’émaux qu’elle utilise comme le peintre utilise sa palette. Les textures qu’elle imprime dans la matière sont comme une marque de l’instant présent, « l’argile permet de cristalliser le geste et le mouvement donné à la pièce. Le feu, acteur à part entière dans la création, se charge du reste. »

Sophie s’inspire des éléments de la nature auprès de laquelle elle se ressource, et notamment le milieu marin qu’elle affectionne tout particulièrement. Ces pièces ne sont pas sans faire écho à la condition Humaine. Les « coupes » symboles du partage en sont un exemple.

Vous trouverez plus d'information sur sophieluline-ceramiste.odexpo.com